Imprimantes 3D Résine

Filtres actifs

  • Formlabs Form 3

    3 958,80 €

    La Form 3 est une imprimante 3D industrielle résine aux performances exceptionnelles et au confort d'utilisation sans égal. Grâce à son traitement de la lumière unique nommé LPU (Light Processing Unit), elle est capable d'imprimer des objets et prototypes avec une netteté proche de la perfection.

    Son écosystème optimisé la rend agréable à utiliser et surtout fiable grâce à sa gestion facile des matériaux, ses composants remplaçables par l'utilisateur ou encore sa calibration en circuit fermé. Enfin, dans la même lignée, son logiciel d'aperçu avant impression est ergonomique et intuitif, rendant votre préparation de fichier rapide, fluide et agréable. La Form 3 est en résumé une machine 3D idéale pour les professionnels en quête de performances, fiabilité et simplicité.

  • SHAREBOT Viking

    3 600,00 €

    L'imprimante à résine qui combine grand volume de fabrication, précision et haute définition. Facile à utiliser, parfait pour les bijoux, la mécanique, le prototypage rapide et plus encore.

  • Sprintray Moonray D

    4 788,00 €

    La Moonray D de chez Sprintray est une imprimante 3D résine qui exploite la technologie DLP. Cette imprimante 3D de bureau est reconnue pour sa facilité d'utilisation, sa fiabilité et sa durabilité.

    La Moonray D solidifie la résine grâce à un projecteur DLP UV breveté. Ce projecteur va diffuser une image sur le plateau, ce qui va solidifier la résine. L'avantage de cette technologie est la rapidité d'impression, car chacune des couches est imprimée à la même vitesse, quelque soit sa surface.

    La MoonRay D est couramment utilisée dans 3 secteurs d’activité :

    • la bijouterie,
    • le prototypage rapide,
    • le secteur dentaire.
  • Zortrax Inkspire

    2 028,00 €

    La Zortrax Inkspire vous propose une imprimante 3D avec une vitesse constante, rapide, et une précision remarquable quel que soit l’espace de travail employé.

    La Zortrax Inkspire accepte des résines non-propriétaires, et le post-traitement est assuré par un nettoyeur ultrasons. Le logiciel Z-SUITE calcule la quantité de résine nécessaire pour imprimer chaque couche d’une pièce et permet de prévoir une pause précisément lorsqu’une recharge est nécessaire.

    Les applications sont ainsi multiples :

    • l'odontologie,
    • la bijouterie,
    • le prototypage,
    • la conception de figurines.
  • Photocentric Liquid...

    21 592,80 €

    L'imprimante 3D Liquid Crystal Magna de Photocentric offre une combinaison parfaite entre grand volume d'impression et précision élevée.

    Cet outil de fabrication additive permet de réaliser des objets sur-mesure en série, des prototypes, des prothèses dentaires, des pièces automobiles, des figurines en résine et bien plus encore en un temps record. Dotée d'un écran 4K, elle est capable d'imprimer en 3D les pièces les plus fines avec une précision de 25 microns sur l'axe Z, et 137 microns sur les axes XY. À travers son logiciel ou encore sa conception mécanique, elle offre d'innombrables fonctionnalités permettant de simplifier au maximum votre expérience utilisateur, rendant sa prise en main rapide et facile.

  • Shining3D Accufab-D1

    7 198,80 €

    L'imprimante 3D Accufab-D1 de la marque Shining 3D est une machine spécialement développée pour répondre aux besoins des prothésistes dentaires.

    A partir d'un fichier 3D, obtenu par le biais d'un scanner 3D ou fourni par un dentiste ou orthodontiste, elle vous permettra d'imprimer en résine dentaire/résine calcinable vos prothèses (modèles, couronnes, bars implantaires, bridges, châssis métalliques, gouttières et autres prothèses créées en CAO). Paramétrez en quelques clics seulement vos impressions.

  • Formlabs Form 3B

    5 039,51 €

    La Form 3B est une imprimante 3D professionnelle optimisée pour imprimer des modèles dentaires de tout type (couronnes, bridges, plaques occlusales, guides chirurgicaux, gouttières et plus encore), avec des résultats et finitions précis. Grâce à son logiciel intuitif Preform, son châssis de qualité et sa technologie d'impression unique nommée Low Force Stereolithography (LFS), c'est un outil idéal sur lequel vous pouvez vous appuyer en toute confiance pour votre production de pièces. Enfin, elle propose une gamme de consommables propriétaires sous forme de cartouches de résine conçus pour répondre aux exigences du secteur dentaire.

  • SHAREBOT BIG

    13 200,00 €

    BIG est une imprimante 3D résine avec un rapport prix / volume impensable (475 x 242 x 340 mm). Elle est facile à utiliser, économique, robuste et fiable. Les résines disponibles vous permettent de créer des objets résistants et bien adaptés à être traités.

    L'imprimante est équipée d'un réservoir de lavage et de son four spécial CURE programmable qui vous permet de terminer le processus de séchage. À partir d'aujourd'hui, vous pouvez vous attaquer à la production de pièces imprimées en 3D avec une qualité inégalée.

  • Sprintray Moonray S

    4 788,00 €

    La Moonray S de chez Sprintray est une imprimante 3D résine qui utilise la technologie DLP. Cette imprimante 3D de bureau est reconnue pour sa facilité d'utilisation, sa fiabilité et sa durabilité.

    L'imprimante 3D Moonray S solidifie la résine grâce à un projecteur DLP UV breveté. Ce projecteur va diffuser une image sur le plateau, ce qui va solidifier la résine. L'avantage de cette technologie est la rapidité d'impression, car chacune des couches est imprimée à la même vitesse quelque soit sa surface.

    La MoonRay S est couramment utilisée dans 3 Secteurs d’activité :

    • la bijouterie,
    • le prototypage rapide,
    • le secteur dentaire.
  • Photocentric Liquid...

    1 798,80 €

    La Liquid Crystal Precision est l'imprimante 3D la plus précise de la gamme d'imprimante DPP (Daylight Polymer Printing) de Photocentric destinée à l'impression de petites pièces. Elle est parfaite pour la fabrication de très fines pièces telles que les bijoux et figurines de modélisme. L'objet imprimé avec de la résine photosensible, est nettoyable, une fois terminé, avec de l’alcool isopropylique ou à l'eau tiède.

  • SHAREBOT SPIRIT

    2 990,00 €

    Sharebot SPIRIT utilise la technologie DLP (une image est projetée sur une résine photosensible pour créer un objet). Spirit est rapide, précise et réaliste, l'outil professionnel parfait pour créer des modèles précis avec une haute définition, des détails et des surfaces lisses de grande qualité.

  • Formlabs Form 3L

    11 998,80 €

    Retrouvez la précision et la facilité d'utilisation de la Form 3, dans un format plus large. En plus des pièces grand format, la surface d’impression de la Form 3L permet d’imprimer des grandes séries, pour réduire votre coût par pièce et améliorer votre rendement. A titre d'exemple, grâce à la Form 3L il est possible pour un bijoutier d'imprimer 150 bagues par impression, ou pour un laboratoire dentaire d'imprimer jusqu'à 40 arcades en même temps.

  • Sprintray PRO

    8 100,00 €

    L'impression 3D en dentisterie permet de diminuer vos coûts, d'améliorer votre flexibilité et d'élargir la portée des soins que vous prodiguez à vos patients. Pour exploiter au maximum ce potentiel, découvrez l'imprimante 3D Sprintray Pro. Cette imprimante 3D de laboratoire grand format à résine a été conçue spécialement pour la dentisterie, vous permettant d'imprimer jusqu'à 21 arcades dentaires en seulement 80 minutes !

    L'imprimante 3D Sprintray Pro est une machine durable, faite pour vous accompagner dans votre cabinet pendant plusieurs années. Sa facilité d'utilisation réside dans sa conception intelligente et dans son logiciel d'aperçu avant impression, avec un système avancé et optimisé pour imprimer correctement dès votre premère impression.

IMPRIMANTES 3D RÉSINE

 

 

COMMENT CA MARCHE ?

Une imprimante 3D résine (stéréolitographie) est composée de 3 éléments :

- Une plateforme de construction au-dessus du bac à résine, se déplaçant sur l’axe Z où viendra se former la pièce lors de son contact au fond du bac de résine,

- Un bac de résine photopolymère liquide,

- Une source de lumière située sous le bac de résine qui permet la polymérisation de celle-ci.

 

Les avantages

- Les imprimantes 3D résine sont, selon leurs technologies, plus rapide que les autres procédés d’impression.

- L’impression 3D des pièces en résine sont précises avec un très bon état de surface.
- Les imprimantes 3D résine sont parfaitement adaptées aux secteurs dentaire, du prototypage ou de la joaillerie.
- Certaines résines photosensibles offrent des propriétés qui ne sont pas présentes au niveau des filaments thermoplastiques.

Les inconvénients

- La technologie d’impression 3D résine est très salissante au niveau du nettoyage de la machine.

- Les pièces imprimées en résine doivent être post-traitées à l’aide d’un bac à ultrasons et d’une chambre UV.

- Il n’est pas possible de combiner plusieurs résines ou coloris.

- Des connaissances techniques sont souvent nécessaires pour bien manipuler les machines.

- Nécessite l’ajout de supports, qui obligent de post-traiter mécaniquement les pièces imprimées.

 

 

LES DIFFÉRENTES TECHNOLOGIES D’UNE IMPRIMANTE 3D RÉSINE

 

IMPRIMANTES 3D SLA

La technologie SLA (StéréoLithography Apparatus) implique qu’une résine 3D photosensible est durcie à l'aide d'un rayon laser ultraviolet. Le laser, comme l’extrudeur pour le procédé FDM, parcourt toute la surface d’une couche avant de passer à la suivante. Mais au lieu d’extruder un matériau, il durcit de la résine présente dans un réservoir (bac de résine) grâce à un système de miroirs mobiles appelés galvanomètre. L’impression 3D SLA permet la création de pièces très fines et d'obtenir des finitions de surface supérieures grâce à un laser ultra-précis. Cette technologie permet des normes de qualité élevées dans les secteurs tels que la joaillerie, la dentisterie ou la médecine.

L’avantage du SLA

- La technologie d’impression 3D SLA permet les meilleurs résultats en terme de précision et d’état de surface par rapport aux autres procédés d’impression 3D.

 

Les inconvénients du SLA

- C’est la technologie d'impression 3D résine la plus lente. Pour chaque couche, toute la surface de la pièce doit être balayée au laser. Le nombre de pièces sur la plateau de construction conditionnera la durée de l’impression.

- Le SLA ne permet pas des vitesses élevées car cela entraînerait une perte de précision.

IMPRIMANTES 3D DLP

La technologie DLP (Digital Light Processing) réduit le temps d’impression 3D d’une pièce. En effet, au lieu de parcourir la surface d’une couche avec un laser comme le SLA, l'ensemble de la couche est projeté (flashé) à l'aide d'une source lumineuse (écran), et permet de durcir la résine du bac. À l’aide d'un dispositif composé d'un réseau de micro-miroirs mobiles appelé DMD (Digital Micromirror Device) et d'un ensemble de lentilles chargées de projeter l'image sur la résine.

Les avantages du DLP

- Avec la technologie DLP, chaque couche est formée en quelques secondes et en une seule prise.

- Le gain de temps est considérable

- Si vos pièces sont identiques, que vous en ayez une ou plusieurs sur le plateau de construction, le temps d’impression sera le même.

 

Les inconvénients du DLP

- La résolution d'impression est déterminée par la densité des micromiroirs qui forment la DMD et la surface projetée. Pour un même système DMD, une surface d'impression plus grande entraînera toujours une diminution proportionnelle de la résolution.

- La qualité de surface des pièces est inférieure aux rendus obtenus avec la technologie SLA (effet d'échelle).

 

IMPRIMANTES 3D LED-LCD ou MSLA

Cette technologie ressemble fortement au DLP. Elle utilise un écran LCD, qui à l’aide de pixels s’allument ou non, reproduit l’image de la couche à polymériser dans son ensemble. La projection est directe et perpendiculaire à la base sur toute la surface de construction..

 

Les avantages du MSLA

- Le coût est moins élevé que le SLA ou le DLP

- Il n’y a pas de distorsions comparé au DLP

- « L’effet escalier » est moins visible, permet d'obtenir un état de surface presque similaire au SLA

- La vitesse d’impression des machines LED-LCD ou MSLA est élevée

 

Les inconvénients du MSLA

- Les LED de l’écran LCD produisent de la chaleur lors de leur fonctionnement. Le risque est que, si le système de refroidissement n’est pas efficace, la résine du fond du bac en contact avec l’écran peut durcir.

 

Quelle technologie d’impression 3D résine choisir ?

BBFil, de par son expertise, vous accompagne dans votre projet et vous conseille sur le choix de vos équipements.

POST-TRAITEMENT IMPRESSION 3D RÉSINE

LES ÉTAPES DE FINITIONS

Le bac à ultrasons

Lorsque votre impression est terminée, et que vous avez retiré votre pièce du plateau de construction, vous passez celle-ci dans un bac à ultrasons remplit d’alcool isopropylique (IPA). Cela va permettre de nettoyer votre pièce des résidus de résine non-polymérisés restants.

Retirer les supports

Une fois les résidus de résine non-polymérisés enlevés à l’IPA, vous pouvez retirer les supports de la pièce imprimée si vous en avez généré, afin d’obtenir un état de surface lisse. Vous pouvez vous munir pour cette étape d’une pince coupante et d’un papier de verre.

La chambre UV

Certaines résines nécessitent un complément au niveau de l’exposition, afin de terminer la polymérisation de la pièce. Une chambre UV sera de ce fait nécessaire si vous constatez que votre pièce est collante.

Peinture ou vernis

Une fois ces étapes terminées, vous pouvez, si vous le souhaitez, recouvrir votre impression d’un vernis et d’une peinture, afin de protéger votre pièce des vieillissements causés par le temps et l’exposition lumineuse notamment (UV).